Plaisir et santé avec une alimentation à IG bas

Suivre une alimentation saine et variée, c’est la clé pour être en bonne santé et avoir un corps de rêve. Mais, ce régime alimentaire ne suffit pas, car certaines denrées alimentaires contiennent plus de glucides que d’autres si l’on se réfère à leur indice glycémique. Alors, l’idéal sera donc d’adopter une alimentation à IG bas.

De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les avantages de consommer des aliments à IG bas ?

Indice glycémique (IG) : qu’est-ce que c’est ?

L’indice (ou Index) glycémique est une sorte de grille indiciaire qui permet de comparer et d’évaluer les aliments par rapport à leur capacité à élever la glycémie (taux de sucre dans le sang) après les avoir consommés. L’index glycémique est compris entre 0 et 100. Certains aliments possèdent un indice glycémique plus élevé et peuvent par conséquent augmenter la glycémie sanguine et pousse le pancréas à produire plus d’insuline.

Or, cette hormone sécrétée par le pancréas fait grossir si elle n’est pas assimilée. À l’inverse, d’autres aliments à index glycémique bas (IG bas) n’ont pas grand influence sur le taux de sucre dans le sang, ce qui permet au pancréas de sécréter moins d’insuline. Par conséquent, la connaissance et le suivi de cet indice glycémique sont importants si l’on veut rester en forme et en bonne santé.

Alimentation à indice glycémique bas (IG bas) : quels impacts sur l’organisme ?

Pour les personnes souffrant de diabète, de surpoids, d’obésité ou tout simplement qui veulent perdre du poids, une alimentation à IG bas reste leur meilleure alliée. Comme mentionné, les aliments à IG élevé provoquent un pic important de glycémie qui peut être néfaste pour l’organisme : fatigue, hypoglycémie, surpoids, diabète, maladies cardiovasculaires, cancer…

Par contre, les aliments à IG bas augmentent doucement et progressivement la glycémie. Ce qui permet de garder en équilibre la glycémie dans le sang. Vu que les glucides ne sont pas emmagasinés sous forme de graisses, perdre du poids sans difficulté est alors envisageable.

Un autre avantage de manger des aliments à IG bas est l’absence de faim. Fini les grignotages, les coups de pompe et les envies compulsives et incontrôlables de sucreries. Ce qui est une bonne chose puisque notre corps réapprend à bien manger et commence même à apprécier plus la nourriture saine.

Par ailleurs, manger des aliments à IG moyen et bas améliore votre performance physique. Vous ne serez plus essoufflés au moindre effort. S’abstenir de consommer des aliments trop sucrés et trop caloriques pendant la pratique de sport permet de brûler rapidement les kilos en trop et d’augmenter son endurance.

Cette alimentation  convient parfaitement aux femmes enceintes et aux enfants, car elle renforce la concentration scolaire, évite les risques de diabète gestationnel et prévient le surpoids, un fléau qui touche aussi bien les adultes que les enfants.

Comment reconnaitre l’indice glycémique d’un produit alimentaire ?

Plus l’index glycémique de l’aliment est proche de 100, plus il est considéré comme aliment à IG élevé. Le sucre (glucose pur), les pains blancs, les céréales, les fécules de maïs ou encore le sirop de sucre ont un indice glycémique élevé (au-dessus de 70). Les aliments avoisinant les 55 — 60  sont considérés comme IG modéré et ceux en dessous de 50 ont un IG bas. C’est le cas du chocolat noir, les noix, les légumineuses, les viandes, certains produits laitiers et les fruits.

Mais attention ! Ces aliments à IG bas ne remplacent pas une bonne alimentation équilibrée. Pour être en bonne santé, il faut varier le plaisir et manger en quantité raisonnable. Tout est une question d’équilibre et il faut bien doser les ingrédients en évitant d’en rajouter trop. Une seule règle d’or, limitez les sucres rapides et les graisses saturées en les remplaçant par des sucres lents et des graisses naturelles obtenues par pression à froid.

This entry was posted in Santé.

Laisser un commentaire